Image
Top
Navigation
24 juillet

Voyager léger

Après avoir porté notre maison plus d’une année sur le dos, nous sommes devenus beaucoup plus pragmatiques lorsqu’il est question de faire nos sacs à dos pour un voyage et ce quelle que soit la durée de celui-ci. Voyager léger est devenu pour ainsi dire comme une seconde nature. L’expérience nous ayant appris que l’on s’embarrasse toujours de plein de choses pas forcément indispensables. Vous savez ces objets qu’on apporte avec soi… juste au cas où !

Lors de la préparation de notre tour du monde, la première pesée de nos sacs à dos donnait 21 kg pour moi et 15 kg pour Caroline. Beaucoup trop pour pouvoir voyager sereinement et surtout ne pas s’abîmer le dos. Si vous en êtes à cette phase-là dans votre projet de voyage au long cours, la meilleure solution, selon moi, est de faire deux tas. Un, avec les objets dont vous ne pouvez absolument pas vous passer et un autre, avec ceux au cas où. Nous avions publié un article détaillant le contenu de nos sac à dos : Que mettre dans son sac à dos pour un tour du monde ? A notre retour, j’avais un peu plus de 14 kg sur le dos et Caroline à peine 10 kg. Et croyez-moi nous n’avons manqué de rien. En tout cas de rien qu’on ne peut pas trouver dans les pays que nous avons traversés.

Sac-a-dos

Désormais nous essayons pour tous nos voyages d’aller au plus loin de cette pratique du voyager léger. Nous ne prenons en effet que le strict nécessaire et laissons tout ce qui est superflu à la maison.

Voici quelques-uns des objets qui nous suivent partout et ce quelque soit notre périple.

Tout d’abord le sac à dos. Elément essentiel qui va conditionner la quantité d’objets que vous prendrez. En effet, cela vous semblera probablement évident, mais plus il sera grand plus vous aurez tendance à vouloir en prendre. Que ce soit en sac secondaire pour un long voyage ou principal pour des voyages plus « courts », c’est à dire de moins de trois à quatre semaines, j’ai choisi de mon côté le Shapeshifter.

Le Shapeshifter de ThinkTank

Le Shapeshifter de ThinkTank

Il s’agit d’un sac à dos photo de la marque Think Tank, passion oblige, qui a 3 mérites :

  1. il ne fait que 30 litres, ses dimensions sont ainsi compatibles pour voyager en cabine,
  2. il est extensible, passant de 13 à 30 litres en un tour de zip YKK et peut servir ainsi de sac à dos de tous les jours en voyage,
  3. il contient des protections pour mon matériel photo permettant de transporter jusqu’à deux boitiers et deux à trois objectifs en toute sécurité.

Enfin autre élément important, il est très discret, 8cm d’épaisseur une fois replié, et n’attire absolument pas l’attention sur vous. En effet, il est difficile de croire que l’on peut mettre 2 boitiers et 3 objectifs dans un sac de 8 cm de profondeur !

Mais voyager léger signifie aussi s’imposer un certain minimalisme côté matériel électronique. Aussi surprenant que cela puisse paraître pour un bloggeur, nous préférons souvent un simple ipad à notre ordinateur – déjà pas très encombrant à la base, il faut le reconnaître – ou rien du tout. Et ainsi profiter un maximum du moment présent sans se laisser distraire tout en étant moins dépendant d’une source d’énergie. Vous pouvez ainsi partir plusieurs jours sans accès à une prise avec un simple jeu de batteries pour votre appareil photo et de cartes mémoires pour le stockage.

Voici donc mon kit photo en voyage avec mon Shapeshifter :

Boîtier :
  • Canon 6D
Objectifs :
  • 40mm STM f2.8
  • 24-70 f4 L  IS USM
Accessoires :
  • Peakdesign capture pro
  • Trépied Manfrotto Befree
  • Moleskine

In my bag

Voyager léger et minimaliste, c’est aussi limiter naturellement les risques inhérents à tout voyage et notamment le risque de se faire voler son matériel. Je ne sais pas si une assurance permet de couvrir ce risque à un tarif et dans des conditions raisonnables. Mais pour voyager zen et quelle que soit la durée de son voyage, il est recommandé de vérifier son niveau de couverture contre les risques (assistance, rapatriement, perte de bagages…). Lors de nos préparatifs de notre tour du monde, nous avions comparé à l’époque certaines offres du marché.

Notre expérience sur la route pendant de longs mois nous a donc assez naturellement converti au minimalisme et convaincu que voyager léger permet de se concentrer sur l’essentiel en voyage.

PS : Et si vous souhaitez arbitrer le nombre de caleçons ou de culottes à emmener en fonction de la durée de votre voyage, la réponse est dans cet article au titre évocateur trouvé sur Medium : Pack like a nerd, optimizing underwear !

A découvrir

Comments

  1. 10 kilos et 14 kilos ? Bravo à vous ! Je n’arrive pas à descendre en dessous de 16 kilos pour ma part… c’est dur de faire un choix et surtout le bon choix

Submit a Comment

Posted By